Finalement, je ne suis pas morte.

« Quand Violaine m'aimait, mon miroir n'existait pas. Je n'y voyais rien sauf l'image d'un homme aimé. Peu importe l'état du visage, je le croyais supportable à défaut d'être beau, puisque j'étais aimé. » - Gil Courtemanche, Je ne veux pas mourir seul. Voilà la peur de mourir mélangée à la cruauté d'un amour à sens unique.... Continue Reading →

Advertisements

Défier l’hippopotame

Le 13 mars dernier, j'étais ici à déblatérer sur mon désir plus grand que nature de voir se pointer le printemps au plus sacrant. ll était tôt, c'est vrai. C'était voir grand, j'en conviens. Merci d'avoir gardé le secret. Si tu m'avais dit alors que j'en avais encore pour deux mois, je me serais terrée... Continue Reading →

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :