Cette liste

Je suis obsédée par les notes propres. J'achète sans arrêt des carnets pour les noircir à moitié d'une écriture qui raconte parfois pas grand chose. Imaginant le plaisir de remplir des cahiers lignés avec un Bic bleu, j'ai souvent le fantasme de retourner sur les bancs d'école. Je les achèterais trop chers avec des pages... Continue Reading →

Advertisements

À toi, qui n’écoutes tellement pas la radio

Il y a quelques semaines, on a bu un gin tonic ensemble. Tu te souviens? J'en ai bu trois, en fait. Le premier parce que tu n'arrivais pas et que la solitude dans un bar me fait boire le gin comme de l'eau. Les deux autres parce qu'il fallait que je porte mon attention sur... Continue Reading →

M’envoler.

Dans ma boîte Hotmail est tombé un souvenir qui ne m'apparaissait pas si lointain. Il y a cinq ans, j'ai "généreusement donné au CECI, pour répondre à son appel de solidarité envers Haïti". J'ai eu Haïti entre les deux oreilles toute la journée. J'ai lu Haïti toute la journée. J'ai vu Haïti toute la journée. J'ai questionné... Continue Reading →

Fleur De Peau

Environ 30 minutes avant de commencer à écrire ces lignes. Métro Berri-UQAM. Jeune homme, entre 20 et 25 ans, je dirais, Arabe, je dirais, se fait cracher dessus et traiter de "criss de race sale" par un homme titubant, entre 40 et 45 ans, je dirais. Jeune homme fixe le bas de son pantalon souillé.... Continue Reading →

Des monstres et des hommes

Excusez les fautes. J'avais 15 minutes pour l'écrire. Écrire sur le plus qu'infiniment triste 25e anniversaire de la tuerie de Polytechnique. Faudrait trouver un autre mot, d'ailleurs. "Anniversaire", ça vient avec des flûtes et des ballons, on dirait. J'ai même pas eu le temps de retouner la question dans ma tête. J'ai dit OK. L'écran s'est... Continue Reading →

Salut, novembre.

Fin novembre et je ne veux plus rien savoir de rien. Le joli luminaire vintage sur le mur à côté de mon loveseat à l'allure vintage éclaire les pages d'un bouquin. De deux bouquins. De trois bouquins. De quatre bouquins. D'un vieil album photos. Fin novembre et je fais honneur à la queue de cheval depuis... Continue Reading →

Cheers, les boys!

C'est moi ou Movember se fait doux, cette année? Le moustachu est subtil autant que le fut l'été indien. Nul part, je l'aperçois. Dans le métro, parfois, mais je reconnais en sa barbe de quatre jours un moustachu permanent. Le moustachu affichant par le poil l'importance de prendre soin de sa prostate ou de ses... Continue Reading →

Femmes, je nous aime !

Quand j'étais petite, je voulais être un garçon. Je voulais être un garçon pour être plus forte au ballon chasseur. J'étais celle qu'on choisissait toujours en dernier, celle qui restait à la toute fin de la partie parce que je courais constamment comme une biche en cavale. Certains diraient même comme une poule pas de... Continue Reading →

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :